On estime que de
5 à 30 %
des personnes seront atteintes de sécheresse oculaire au cours de leur vie1.

Vous arrive-t-il...

Si vous avez répondu « oui » à au moins une de ces questions, vous présentez peut-être des symptômes de sécheresse oculaire1, 2. La sécheresse oculaire est une affection caractérisée par une production insuffisante de larmes ou par une évaporation trop rapide des larmes2. Les larmes, entre autres choses, agissent comme un lubrifiant, offrent une protection et fournissent des éléments nutritifs à vos yeux.

Quels sont les symptômes de la sécheresse oculaire?

Les symptômes de la sécheresse oculaire sont nombreux et peuvent varier d'une personne à l'autre. L'intensité des symptômes peut aller d'un léger inconfort à une douleur aiguë et, dans bien des cas, les symptômes peuvent nuire à vos activités quotidiennes. Consultez votre optométriste ou votre ophtalmologiste au sujet de la sécheresse oculaire; il ou elle vous interrogera sur les symptômes que vous éprouvez. Les symptômes de sécheresse oculaire les plus fréquents comprennent3 :

  • une douleur continue,
  • une vision trouble (fluctuante),
  • une sensation de brûlure,
  • une sécheresse,
  • un inconfort (irritation),
  • une sensation de corps étranger (sensation sableuse ou graveleuse),
  • une sensation de sable dans les yeux,
  • des démangeaisons,
  • de la douleur,
  • une sensibilité à la lumière,
  • une rougeur oculaire,
  • une sensation de grattement,
  • un endolorissement,
  • des larmes collantes,
  • une sensation de piqûre,
  • une enflure et une rougeur des paupières,
  • un larmoiement (y compris un larmoiement excessif),
  • une fatigue oculaire.

La sécheresse oculaire est une affection qui s'aggrave au fil du temps. La sécheresse oculaire épisodique (qui survient seulement dans certaines conditions environnementales ou lorsqu'on exécute des tâches visuelles particulières) peut devenir chronique (quand les symptômes sont constamment présents)4. La sécheresse chronique peut causer une inflammation de la surface oculaire, ce qui peut diminuer encore davantage la production de larmes. Il en découle un cycle continu de sécheresse2.

En ce qui concerne leur intensité, les symptômes de sécheresse oculaire peuvent aller de légèrement irritants à gravement invalidants et, dans certains cas, peuvent nuire à la qualité de vie1, 2.

Pourquoi cela arrive-t-il à mes yeux?

La sécheresse oculaire est complexe et peut être déclenchée par un certain nombre de facteurs différents. Les déclencheurs de la sécheresse oculaire les plus fréquents sont1, 2 :

  • le vieillissement ou les changements hormonaux (en particulier chez la femme);
  • le port de lentilles cornéennes;
  • la chirurgie de la cataracte ou la chirurgie oculaire au laser;
  • le fait de regarder un écran d'ordinateur, un appareil mobile ou la télévision;
  • des facteurs environnementaux (climats secs ou venteux, climatisation ou chauffage excessifs à la maison ou au travail);
  • le tabagisme;
  • la prise de certains médicaments (p. ex., médicaments contre l'hypertension, médicaments qui préviennent les réactions allergiques, certains traitements contre l'acné, contraceptifs oraux, antidépresseurs);
  • certaines affections médicales (p. ex., syndrome de Sjögren, polyarthrite rhumatoïde, diabète).

En savoir plus

Vous croyez souffrir de sécheresse oculaire? Ce n'est pas une fatalité. Pour savoir si vous souffrez de sécheresse oculaire, répondez à un questionnaire mis au point par des spécialistes canadiens en soins oculaires. Discutez-en les résultats avec votre optométriste ou votre ophtalmologiste.

Vérifier si vous souffrez
de sécheresse oculaire.
Que faire si je souffre
de sécheresse oculaire?

  1. Jackson WB. Management of dysfunctional tear syndrome. Can J Ophthalmol. 2009;44(4):385–394.
  2. The Tear Film & Ocular Surface Society. Rapport 2007 du Dry Eye WorkShop (DEWS) international. Numéro spécial. The Ocular Surface 2007;5(2):67–204.
  3. Nichols KK. Patient-reported symptoms in dry eye disease. The Ocular Surface 2006;4(3):137–145.
  4. Prokopich CL, Bitton E, Caffery B, et al. Screening, Diagnosis and Management of Dry Eye Disease: Practical Guidelines for Canadian Optometrists. Can J Optomet 2014;7(Suppl 1.):3-31.