Les options chirurgicales comprennent1,2 :

L'occlusion des points lacrymaux

Un bouchon méatique est un petit dispositif que l'on insère dans l'orifice du canal lacrymal pour boucher ce dernier et empêcher les larmes de s'écouler dans le nez. On cherche ainsi à garder les larmes dans l'œil plus longtemps.

Il existe deux types de bouchons méatiques : les bouchons résorbables et les bouchons non résorbables. Les bouchons résorbables durent de trois jours à six mois. Les bouchons non résorbables sont conçus pour être utilisés plus longtemps chez les personnes qui présentent des symptômes graves. Bien qu'ils soient « permanents », ils peuvent se déloger spontanément.

L'occlusion permanente des points lacrymaux peut être une option pour les personnes chez qui les bouchons méatiques ont permis d'atténuer la sécheresse oculaire ou pour celles qui sont atteintes de sécheresse oculaire grave et chez qui les méthodes plus traditionnelles sont peu susceptibles de rétablir une sécrétion normale de larmes. Il s'agit d'une intervention simple et réversible qui consiste à boucher les canaux lacrymaux pour permettre aux larmes de s'accumuler et d'humidifier les yeux. Mais vous voudrez d'abord discuter du traitement de l'affection sous-jacente avec votre optométriste ou votre ophtalmologiste.

Les interventions conjonctivales

La conjonctive est une mince membrane muqueuse protectrice qui couvre le devant de l'œil et tapisse l'intérieur des paupières. Les interventions conjonctivales, comme les greffes, sont pratiquées pour restaurer les surfaces oculaires endommagées.

Retour

  1. The Tear Film & Ocular Surface Society. Rapport 2007 du Dry Eye WorkShop (DEWS) international. Numéro spécial. The Ocular Surface 2007;5(2):67–204.
  2. Jackson WB. Management of dysfunctional tear syndrome. Can J Ophthalmol. 2009;44(4):385–394.