Une enquête menée auprès de 751 personnes souffrant de sécheresse oculaire a montré que ces personnes avaient utilisé, en moyenne, 3,8 flacons de larmes artificielles avant de consulter un médecin1. N'attendez pas.

Les larmes artificielles ne traitent pas l'inflammation qui peut causer la sécheresse oculaire. Si vous utilisez des larmes artificielles plus de quatre fois par jour, le moment est peut-être venu de consulter votre optométriste ou votre ophtalmologiste au sujet des autres options de traitement, dont les traitements anti-inflammatoires.

Le véritable soulagement est à votre portée. Il existe une option de traitement pour tous les symptômes de sécheresse oculaire2. Imprimez cette page, inscrivez-y vos réponses et servez-vous des questions suivantes pour entamer la conversation avec votre optométriste ou votre ophtalmologiste.

  1. Association canadienne des optométristes. Terminologie. Consulté à l'adresse suivante : http://opto.ca/fr/propos-de-loptometrie/terminologie le 4 avril 2011.
  2. Jackson WB. Management of dysfunctional tear syndrome. Can J Ophthalmol 2009;44(4):385–394.